Glossaire

  • Unité de mesure d’énergie notamment utilisée pour le corps humain.

  • Quantité totale d’os constituée par un individu à la fin de la croissance.

  • Apport insuffisant en un nutriment donné. Une alimentation équilibrée permet de prévenir les carences. Historiquement les vitamines ont souvent été découvertes grâce aux pathologies associées à des carences. Par exemple le scorbut, maladie très répandue chez les marins qui partaient plusieurs mois en mer du XVème au XVIIème siècle, était en fait dû à une carence en vitamine C.

  • Classe de pigments contenus dans les végétaux et qui leur donnent une couleur orange. Certains caroténoïdes, comme le bêta-carotène, sont des provitamines A : l’organisme peut les transformer en vitamine A.

  • Unité de base des êtres vivants. Leur taille est de l’ordre de quelques centièmes de millimètres. Dans le corps humain, il existe des centaines de cellules différentes qui ont toutes un rôle précis.

  • Formes non raffinées des céréales qui apportent plus de fibres, de vitamines et minéraux. De nombreux féculents existent sous formes complètes : riz, pâtes…

  • Vitamine B12. Pour en savoir plus, accéder à la rubrique Vitamines et Minéraux.

  • Protéine du corps humain de consistance fibreuse. Elle apporte aux tissus une résistance à l’élasticité. Elle est notamment utilisée en cosmétique pour le traitement des rides.

  • Denrée alimentaire qui a pour but de compléter une alimentation normale. Il constitue une source concentrée de nutriments ou d'autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique.

  • Période de l’enfance et de l’adolescence au cours de laquelle le corps grandit et se développe jusqu’à atteindre la taille adulte.

  • Apport insuffisant en un nutriment qui n’a pas de conséquence sur la santé.

  • Phase d’apprentissage et d’accumulation des connaissances de l’enfance. Il existe plusieurs sphères de développement : la motricité globale (marche, course..), la motricité fine (préhension, écriture…), l’aspect cognitif (intelligence, mémoire..), le langage et le niveau social.

  • « Carburant » de l’organisme qui permet de maintenir toutes ses fonctions (respiration, mouvements, digestion…). L’énergie du corps humain provient de la dégradation des macronutriments (glucides, lipides, protéines, fibres). La valeur énergétique est exprimée en kiloJoules (kJ) ou en kilocalories (kcal).

  • Protéines impliquées dans les réactions chimiques de l’organisme lors de la digestion et permettant l’assimilation des nutriments.

  • Ensemble des recommandations diététiques permettant de fournir au corps tous les nutriments dont il a besoin sans excès.

  • Solubles ou insolubles, les fibres sont des constituants des végétaux et font parties de la famille des glucides. Elles facilitent le transit intestinal. Il est recommandé de manger entre 25 et 30 g de fibres par jour.

  • Organe du système digestif qui assure de nombreuses fonctions physiologiques dont la transformation des glucides, des lipides et des protéines.

  • Appelés aussi hématies, ce sont les cellules du sang capables de transporter l’oxygène depuis les poumons vers l’ensemble des tissus de l’organisme.

  • Principale source d’énergie rapidement disponible pour l’organisme. On distingue les glucides simples (glucose, fructose, galactose) et les glucides complexes digestibles (amidon) et non digestibles (cellulose, hémicellulose, pectine…).

  • Protéine des globules rouges dont la fonction principale est la fixation de l’oxygène. Elle contient du fer et donne sa couleur rouge au sang.

  • Se dit d’un composé qui peut se dissoudre dans l’eau et non dans les matières grasses.

  • Macronutriments indispensables au fonctionnement de nos cellules et constituant la réserve énergétique principale de l’organisme. Consommés en excès, les lipides sont stockés dans le corps sous forme de masse graisseuse.

  • Se dit d’un composé qui peut se dissoudre dans les matières grasses et non dans l’eau.

  • Désigne l’ensemble des constituants majeurs des aliments qui  fournissent de l’énergie à l’organisme (9 kcal/g pour les lipides, 4 kcal/g pour les protéines et 4 kcal/g pour les glucides).

  • Cellules de la peau qui synthétisent de la mélanine, responsable de la pigmentation de la peau.

  • Ensemble des réactions qui s’accompagnent de la production (anabolisme) ou de la dégradation (catabolisme) d'énergie au sein d’une cellule.

  • Désigne l’ensemble des constituants mineurs des aliments qui ne fournissent pas d’énergie à l’organisme (vitamines, minéraux, oligoéléments, polyphénols…).

  • Famille de micronutriments comprenant le calcium, le phosphore, le magnésium, le sodium et le potassium. Les minéraux interviennent dans la constitution des tissus, dans des réactions métaboliques et dans le transfert d’informations entre les tissus.

  • Substance chimique libérée par les neurones permettant de transmettre un message nerveux.

  • Vitamine B3. Pour en savoir plus, accéder à la rubrique Vitamines et minéraux.

  • Substance ayant un intérêt nutritionnel pour l’organisme. On distingue les macronutriments (protéines, lipides et glucides) et les micronutriments (vitamines, minéraux…).

  • Nutriment qui ne peut être synthétisé en quantité suffisante dans l'organisme et qui doit donc être apporté par l’alimentation.

  • Aussi appelés éléments traces, ce sont des minéraux dont notre corps a besoin en très faibles doses. Ils sont présents à moins de 1 mg/kg dans notre corps. Les oligoéléments essentiels, dont le risque de carence est démontré, sont particulièrement importants (iode, fer, cuivre, zinc, sélénium, molybdène).

  • Ensemble des os d’un être vivant.

  • Ensemble des mécanismes mis en place par l’organisme pour fabriquer, renouveler et réparer l’os, par transformation d’un tissu conjonctif en tissu osseux.

  • Fragilisation osseuse due à une diminution de la Densité Minérale Osseuse.

  • Se dit d’un agent qui est nocif pour l’organisme et peut engendrer une maladie.

  • Organe constituant le revêtement extérieur du corps, c’est une membrane résistante, imperméable et élastique qui a une fonction de protection.

  • Plan national de santé publique qui vise à améliorer l’état de santé de la population par la nutrition. Ce programme a pour but d’établir des lignes de recommandation fiables et scientifiquement validées, à destination de la population et des professionnels du secteur, concernant les recommandations en termes de nutrition et les teneurs nutritionnelles des produits.

  • Macronutriments constitutifs de tous les tissus de l’organisme, essentiels à la vie de la cellule, et qui ont des fonctions variées allant de la structure de la cellule à l’expression de son information génétique.

  • Vitamine B6. Pour en savoir plus, accéder à la rubrique Vitamines et Minéraux.

  • Molécules chimiques instables produites en faible quantité par l’organisme, principalement par réaction avec l’oxygène. Cette instabilité en fait des éléments très réactifs capables de causer des dommages aux constituants de nos cellules comme les lipides des membranes, les protéines et l’ADN.

  • Vitamine B2. Pour en savoir plus, accéder à la rubrique Vitamines et Minéraux.

  • Ensemble des réponses d’un organisme soumis à des pressions ou contraintes de la part de son environnement ; apparaît chez une personne dont les ressources et stratégies de gestion personnelles sont dépassées par les exigences qui lui sont posées.

  • Type d’agression faite aux constituants de la cellule par les radicaux libres et en particulier les espèces réactives de l’oxygène, provenant d’un déséquilibre entre la production de ces radicaux dans l’organisme et nos défenses antioxydantes.

  • Ensemble des moyens dont dispose notre organisme pour lutter contre les agressions extérieures comme les agents pathogènes, et contre les menaces présentées par certaines de nos propres cellules, comme les cellules cancéreuses.

  • Recommandations nutritionnelles de consommation pour les macronutriments (protéines, lipides, glucides) et les micronutriments (vitamines, minéraux…) qui correspondent aux besoins d’un adulte en bonne santé pour une journée.

  • Se dit d’un régime qui exclut tout produit d’origine animale, incluant toute chair animale (viandes, poissons, fruits de mer…), tout produit issu de l’élevage (œufs, produits laitiers…), et tout produit dérivé (gélatine…).

  • Se dit d’un régime qui exclut la consommation de chair animale (viandes, poissons, fruits de mer…). Il peut inclure la consommation d’œufs et/ou de produits laitiers. Cependant, si la consommation de produits de la mer est autorisée par le régime, on ne parle pas de végétarisme mais de pesco-végétarisme.

  • Microorganisme qui peut se répliquer uniquement à l’intérieur d’une cellule vivante, en utilisant sa machinerie cellulaire, on parle alors d’infection virale.

  • Substance organique sans valeur énergétique mais nécessaire au métabolisme d’un être vivant, qui ne peut être synthétisée en quantité suffisante par l’organisme et doit donc être apportée par l’alimentation.